L’église Saint Louis (Notre Dame de Victoire) de Lorient

La première pierre de l’église Saint Louis est posée en 1702. Elle est achevée en 1709. Par ordonnance royale du 18 février 1709, Louis XIV crée la paroisse St Louis.

Libérée comme par miracle de l’invasion anglaise d’octobre 1746, la ville de Lorient attribue cette grâce à la Vierge qui devient Notre Dame de Victoire.

Une seconde église St Louis est construite après destruction de la première en 1768. Elle sera achevée en 1822.
Le pape Pie IX confirme en 1867 Notre Dame de Victoire comme patronne de la ville de Lorient.

En 1943, la ville de Lorient est détruite par les alliés. Il ne reste rien de l’église St Louis.

Elle est reconstruite dès 1953 à 400 mètres de son emplacement et sera achevée en 1955.
La nouvelle église est consacrée le 22 décembre 1955 sous le nom de Notre Dame de Victoire, mais continue à être appelée église St Louis.

Son clocher culmine à 54 mètres. Le visiteur y accède par un escalier de 270 marches.

 

L’Orgue de Saint Louis de Lorient

Dès 1951, l’abbé LE DILY organiste à Sainte Anne d’Auray et vicaire de St Louis, effectue des démarches pour obtenir la restitution des orgues stockées depuis le début de la guerre au séminaire de Ste Anne d’Auray.

Le matériel étant jugé irrécupérable, la somme de 11 588 607 francs est attribuée au titre des dommages de guerre. Cette ressource financière permet d’envisager la construction d’orgues neuves.

L’abbé LE DILY, nommé organiste de la nouvelle église St Louis consacrée le 22 décembre 1955, propose une composition d’orgue de 53 registres, les sonorités devant dialoguer avec les jeux de lumière des vitraux.

La maison ROETHINGER de Strasbourg livre l’orgue en septembre 1959. Celui-ci est composé de quelques 2 500 tuyaux.

L’orgue est inauguré le 22 septembre 1959 par Gaston LITAIZE. A sa demande des modifications seront apportées l’année suivante.

En 1963 un travail à hauteur de 1 700 francs est effectué, alors qu’une opération plus complète de réharmonisation était projetée.

Dès 1974 des dysfonctionnements et pannes apparaissent. Nommé titulaire en 1985, René ROZEC se chargera lui-même de l’entretien et du dépannage de son orgue.

Le Son de l’Orgue

     Improvisation par Michel BOEDEC

Il faut attendre 2000 pour qu’une restauration prise en charge par la mairie soit effectuée. Elle est confiée à Bernard HURVY et à Joël PETRIQUE pour la partie électrique et électronique.

Olivier LATRY inaugure l’orgue après restauration.

L’église St Louis dispose également d’un orgue de choeur à 12 jeux, inauguré lors de la messe de Noël 1956.

Galerie Photo

Route des Orgues

Ergué-Gabéric – St Guinal

Carnac – St Cornély

Auray – St Gildas